Dunkerque – de Christopher Nolan

DIMANCHE 03 SEPTEMBRE à 18h00
Date de sortie 19 juillet 2017 (1h 47min)
De Christopher Nolan
Avec Fionn Whitehead, Tom Glynn-Carney, Jack Lowden
Genres Guerre, Historique, Drame
Nationalités américain, français, britannique, néerlandais

Synopsis
Le récit de la fameuse évacuation des troupes alliées de Dunkerque en mai 1940.

Anecdotes

Entièrement tourné en France
Dunkerque a été tourné à Dunkerque, en région Hauts-de-France, grâce au crédit d’impôt international mis en place au 1er janvier 2016 par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC).
Cette superproduction hollywoodienne a mobilisé, de mai à juin 2016, pas moins de 450 techniciens, et plus de 2 000 figurants. Les retombées économiques, calculées par la ville et par l’office du tourisme, représentent entre 5 à 7 millions d’euros pour l’économie dunkerquoise.
Au 30 novembre 2016, grâce au crédit d’impôt international, la France a accueilli 36 tournages et plus de 152 millions d’euros de dépenses sur le territoire.

Des gros bateaux
Par souci d’authenticité, pour les scènes de batailles, Christopher Nolan a décidé d’utiliser de vrais navires destroyers et non des bateaux créés numériquement.
Un très gros salaire pour Nolan
Le réalisateur Christopher Nolan a touché un salaire de 20 millions de dollars de Dunkerque en plus d’un bonus de 20% sur les recettes au box-office. Il s’agit de la plus grosse rémunération pour un cinéaste depuis Peter Jackson, qui a négocié le même contrat en 2005 pour King Kong.

Une image léchée
Christopher Nolan a tourné Dunkerque en 70mm IMax et Super Panavision 65mm afin d’avoir la meilleure qualité d’image possible. Il rejoint dans cette voie les cinéastes Paul Thomas Anderson et Quentin Tarantino, qui ont tourné The Master et Les 8 salopards de la même façon.
Rappelons que Nolan est également un des plus grands défenseurs de l’utilisation de la pellicule cinématographique contre le numérique, dans le but de conserver l’aspect spectaculaire et exceptionnel de la projection sur grand écran. Il renouvelle avec Dunkerque les efforts de formats qu’il avait expérimentés sur certains de ses précédents films, notamment Interstellar.
Son intention, si louable soit-elle, est souvent contrariée par la réalité de la distribution mondiale, peu de cinéma disposant des outils nécessaires pour diffuser des films en 70mm ou en IMAX. La plupart des copies de Dunkerque seront donc réduites à du 35mm, ce qui conduit nécessairement à l’appauvrissement de la qualité de l’image.

Inspiré par le cinéma muet ?
Habitué de la SF et du fantastique avec Inception et Interstellar, Christopher Nolan se frotte pour la première fois au film historique.

La fine équipe
Christopher Nolan retrouve certains de ses acteurs fétiches comme Tom Hardy, avec lequel il a déjà tourné Inception et Dark Knight Rises, et Cillian Murphy, qui en est quant à lui à sa 5ème collaboration avec le cinéaste après Inception et les 3 Batman.

Un film de guerre pas si violent ?
Le long métrage signé Christopher Nolan s’annonce beaucoup moins violent graphiquement, comme en témoigne sa récente classification : PG-13, soit un accord parental recommandé pour les jeunes spectateurs de moins de 13 ans.
Le réalisateur s’est expliqué devant l’AP (Associated Press), en rappelant que ses blockbusters sont toujours PG-13 depuis Insomnia en 2002. Il faut dire qu’avec son budget de 200 millions de dollars, Christopher Nolan ne peut prendre les mêmes libertés que Spielberg, dont le Soldat Ryan n’en avait coûté que 70.

6 fois Zimmer
Dunkerque marque la 6ème collaboration entre Christopher Nolan et le compositeur Hans Zimmer après la trilogie Batman, Inception et Interstellar. À noter que le musicien a reçu deux nominations aux Oscars avec les deux derniers films cités.

Nolan joue avec l’Histoire ?
Si vous êtes un inconditionnel de Christopher Nolan (ou pas d’ailleurs), vous avez logiquement déjà dû voir le premier teaser de Dunkerque. On y voit notamment des soldats apeurés, mais aussi transis de froid attendant sur une jetée, tandis que la météo ne semble guère clémente avec un ciel gris, voire pluvieux. L’affiche semble aussi confirmer cette impression de mauvais temps, avec une mer agitée, un épais brouillard, à moins qu’il ne s’agisse de la fumée du navire en arrière-plan coulé par les Stukas allemands.
En fait, il fit à l’inverse relativement beau temps durant une bonne partie de l’opération Dynamo, qui a permis, pour rappel, de rapatrier 338 226 soldats, dans des conditions dramatiques (bombardements, embarcations coulées, soldats noyés…). Vu la nature du sujet, on ne peut imaginer que le cinéaste soit passé outre ce « détail » qui n’en est pas un. Car sans beau temps, jamais cette évacuation n’aurait pu se faire. Du moins, pas dans de telles proportions, pour ce qu’on appelle « le miracle de Dunkerque. »

Une direction
L’idole des adolescentes, Harry Styles, surtout connu pour être un membre du célèbre groupe One Direction, a réussi à décrocher un rôle dans le blockbuster de Christopher Nolan, faisant ainsi trembler Internet.
Harry Styles joue le rôle d’un soldat lors de l’évacuation des troupes anglaises par le nord de la France en mai et juin 1940. Pourquoi ce choix de casting étonnant ? Questionné par le LA Times, le réalisateur avait récemment donné l’explication suivante : « Quand nous avons réuni la distribution, nous avions des noms de comédiens bien établis : Kenneth Branagh, Mark Rylance, Tom Hardy, Cillian Murphy. Mais pour les soldats sur la plage, nous voulions de jeunes inconnus. Il n’est pas si inconnu que ça, mais il n’a rien fait avant en tant qu’acteur. Donc il a auditionné. Et j’ai littéralement auditionné des milliers de jeunes hommes en faisant des combinaisons différentes. Et il a eu le rôle. »

Nolan a la trouille ?
Le projet Dunkerque trotte dans la tête de Christopher Nolan depuis sa jeunesse, quand il était encore étudiant. Il ne souhaitait pas s’attaquer à cette histoire trop vite car il craignait de ne pas avoir assez d’expérience pour mener à bien une telle épopée. Il a donc attendu de s’aguerrir, notamment sur des blockbusters comme la trilogie Batman, Inception et Interstellar, avant de réaliser son rêve, mettre en scène Dunkerque.

Histoire de famille
Un premier film sur l’opération Dynamo déjà intitulé Dunkerque avait été réalisé en 1958 par Leslie Norman. Il était notamment interprété par Richard Attenborough, le John Hammond de Jurassic Park. La boucle sera bouclée en 2017 avec le Dunkerque de Christopher Nolan ; en effet, ironie du sort, le petit-fils de Richard, Will Attenborough, joue également dans un film basé sur cet événement historique.

Nolan seul aux manettes
Dunkerque est le 3ème film de Christopher Nolan entièrement écrit par lui-même après Following et Inception. Memento était basé sur une histoire écrite par son frère Jonathan Nolan. The Dark Knight, Le prestige, The Dark Knight Rises et Interstellar ont été co-écrits par Christopher et Jonathan. Batman Begins a été écrit par David S. Goyer et Christopher Nolan. Insomnia est le seul film du cinéaste où il n’est pas crédité au scénario.

Une armée de figurants
Plus de 6000 figurants ont été engagés durant le tournage de Dunkerque.

Quelques critiques presse

20 Minutes par Caroline Vié
Avec Dunkerque, Christopher Nolan signe peut-être son meilleur film et sans aucun doute l’un des plus fort de cette année.

Closer par La Rédaction
Christopher Nolan signe avec brio son premier film historique, dans lequel sa maîtrise de la tension et de l’image saute aux yeux.

La Voix du Nord par Lucie Vidal
Pour ce film-là, comme pour les autres, Christopher Nolan détourne un genre classique pour une interprétation plus psychologique. C’est sa force : d’un fait de guerre assimilable à une débâcle, il tire une épopée humaine.

Le Figaro par Baptiste Savignac
Filmé à la pellicule, Dunkerque a relevé d’innombrables défis dans un souci d’authenticité. Navires de l’époque, disposition géométrique des soldats… Le spectateur sort de la salle avec une question en tête: Comment ont-ils pu tourner un tel film?

Le Journal du Dimanche par Stéphanie Belpêche
En racontant un épisode méconnu de la Seconde Guerre mondiale, le réalisateur britannique Christopher Nolan signe un film immense avec « Dunkerque ».

Le Nouvel Observateur par François Forestier
Christopher Nolan signe son film le plus accompli, le plus maîtrisé. Well done.

Le Parisien par La Rédaction
Christopher Nolan, en contant un épisode crucial de la Seconde Guerre mondiale, livre le film de guerre ultime, qui implique et secoue le spectateur. Brillant…

Ouest France par Gilles Kerdreux
Du grand cinéma pour revisiter l’histoire du côté d’humbles héros.

Rolling Stone par Louise-Camille Bouttier
Pour réaliser ce Dunkerque, le cinéaste a fait appel à un casting pour le moins éclectique. On retrouve à ses côtés le meilleur du cinéma actuel : Cillian Murphy, Tom Hardy, Kenneth Brannagh, Mark Rylance… Du très beau monde au rendez-vous pour un film magnifique.

Télé 2 semaines par Emilie Leoni
Un survival épique, un blockbuster expérimental, et assurément, un grand film !

aVoir-aLire.com par Julien Dugois
Christopher Nolan nous plonge dans le cauchemar de la guerre avec sa maestria habituelle, malgré une narration éclatée qui laisse dubitatif. De nombreux moments de bravoure font de ce drame épique l’une de ses meilleures œuvres.

La Croix par Stéphane Dreyfus
Avec la reconstitution de l’opération de sauvetage de centaines de milliers de soldats en mai 1940, Christopher Nolan livre une expérience sensorielle intense d’une grande maîtrise formelle, qui privilégie le point de vue britannique.

Le Point par Philippe Guedj
Après « Interstellar », le réalisateur revient sur Terre pour explorer un épisode à la fois tragique et héroïque de la Seconde Guerre mondiale. Éblouissant.

Les Inrockuptibles par Alexandre Büyükodabas
Loin des odyssées spatiales aux ressorts abracadabrantesques ou des sagas superhéroïques encombrées par leur mythologie, Christopher Nolan trouve dans ce matériau historique l’occasion de livrer son film le plus précis, épuré et intense.

Première par Nicolas Bellet
On ne va pas épiloguer sur la maîtrise du réalisateur pour les scènes d’action et à ce titre Dunkerque n’en est pas avare : rien que les combats aérien avec Tom Hardy valent à eux seules le ticket de cinéma. En revanche, force est de constater que Nolan se place désormais parmi les grands directeurs d’acteurs.

Femme Actuelle par Amélie Cordonnier
Du très grand spectacle, filmé par le réalisateur d' »Inception ».

Le Monde par Jacques Mandelbaum
Christopher Nolan reconstitue l’opération « Dynamo », de façon spectaculaire