Le doudou – de Philippe Mechelen, Julien Hervé

Vendredi 20 Juillet à 18h et Samedi 21 Juillet à 21h

Date de sortie 20 juin 2018 (1h 22min)

De Philippe Mechelen, Julien Hervé

Avec Kad Merad, Malik Bentalha, Guy Marchand

Genre Comédie

Nationalité français

Synopsis

Michel a perdu le doudou de sa fille à l’aéroport de Roissy. Il dépose un avis de recherche avec une récompense. Sofiane, employé à l’aéroport, y voit l’occasion de se faire un peu d’argent et prétend avoir retrouvé la peluche. Le mensonge révélé, Michel et Sofiane se lancent malgré tout sur les traces du doudou. Une mission plus compliquée que prévu…

Anecdotes

1er film pour les créateurs des Tuche

Le Doudou est le premier long métrage mis en scène par les scénaristes et créateurs des Tuche, Philippe Mechelen et Julien Hervé, également auteurs sur d'émissions TV comme Les Guignols ou Burger Quiz. Sortie en salles prévue pour le 20 juin. "Notre rencontre date de l’époque des « Guignols » sur Canal + pour lesquels nous avons écrit durant sept saisons. Philippe avait auparavant écrit le scénario du premier volet des Tuche d’Olivier Baroux et quand on lui a proposé le n°2, il a demandé aux auteurs des « Guignols » si ça intéressait quelqu’un de bosser avec lui… C’est le début de notre collaboration au cinéma et elle s’est poursuivie après Canal avec Les Tuche 3 et le boulot sur le scénario de ce qui allait devenir Le Doudou, notre premier projet d’écriture et de mise en scène commun…", confie Julien Hervé.

Naissance du projet

C’est à la suite des Tuche 2 que Richard Grandpierre, le producteur du film, a demandé à Philippe Mechelen et Julien Hervé de développer un scénario de long-métrage de comédie. C’est ensuite, au moment de réfléchir au choix d’un metteur en scène, que le producteur leur a proposé de réaliser eux-mêmes le film ! Philippe Mechelen se rappelle : "Après quelques jours de réflexion, nous avons décidé de sauter le pas, avec le sentiment que ce serait plus facile à deux pour conjurer la peur de se lancer dans l’aventure. Julien et moi y voyions la continuité de notre travail en commun et un bon moyen de réduire la différence qui existe toujours entre ce qu’un auteur peut écrire et la manière dont un réalisateur le traduit à l’écran… Nos sept années aux « Guignols » nous ont beaucoup servi pour parvenir à tirer le meilleur de cette habitude de travail en commun…"

Idée de départ

Philippe Mechelen et Julien Hervé sont tous les deux papas de deux enfants et par conséquent savent ce que c’est que de partir à la chasse au doudou et le drame que cela représente pour un enfant de l’avoir perdu. A travers cette quête, les cinéastes voulaient évoquer un autre sujet plus profond qui est celui de la famille. Ils expliquent : "En fait, dans le film, à chaque segment de l’histoire, le doudou passe de main en main : il y a l’idée de la transmission, de l’héritage, à travers des rencontres avec des enfants, des adultes, des personnes âgées. Chaque personnage raconte un peu son histoire mais c’est la thématique de la famille que nous creusons."

Répartition des tâches ?

Au niveau de la répartition des tâches lors du tournage, Philippe Mechelen et Julien Hervé ont fonctionné "par moments" : "C’était assez empirique ! En fait, ni Philippe ni moi n’étions arc-boutés sur la technique en plateau car nous avions beaucoup préparé en amont et que nous faisions totalement confiance à Stéphane Le Parc, notre chef opérateur. Il nous a porté, soutenu à chaque instant. Cela nous a permis de nous concentrer sur le jeu des acteurs."

Direction Roissy !

Certaines scènes du film ont été tournées à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, principalement au Terminal 3, celui des compagnies low-cost. "Croyez-nous, la nuit c’est beaucoup plus glauque que les terminaux 1 et 2 ! C’est un endroit très particulier pour tourner un film. Nous étions en zone publique et même si c’était hors vacances scolaires, il fallait tout de même gérer les touristes de passage. Pour la scène du tapis roulant par exemple, il y avait des charters qui arrivaient constamment donc il fallait couper à chaque fois, laisser passer les gens et relancer…", précisent Philippe Mechelen et Julien Hervé.

La femme de Kad Merad

A noter la présence d'une certaine Julia Vignali, dans le rôle de la jolie femme de Kad Merad. La comédienne, qui est aussi animatrice de télévision et présentatrice météo, n'est autre que la véritable compagne de l'acteur.

Le choix Kad Merad

Pour le personnage de Michel, Philippe Mechelen et Julien Hervé cherchaient un acteur qui fasse "un peu bonhomme, un peu costaud et qui ait un regard plein de tendresse". C'est dans cette optique qu'ils ont pensé à Kad Merad. "Vous avez vu les yeux de Kad ? Ils ont de l’humanité, de la tendresse, bref nous étions très fans ! Kad a accepté très vite, ce qui nous a rassuré et laissé le temps de penser à l’autre membre du binôme", précisent les réalisateurs.

Buddy movie

Le Doudou repose sur ce très cinématographique principe du buddy movie, où deux personnages qui n'ont pas grand chose en commun font équipe dans un but commun. Julien Hervé raconte : "Nous sommes partis sur l’idée, de la perte d’un doudou en essayant de la nourrir de péripéties : que peut-il arriver à nos personnages ? Qui vont-ils croiser ? Nous avons donc écrit des situations qui nous faisaient marrer : le vieux châtelain érudit qui se met à raconter l’histoire de son bisaïeul Capitaine de Brigade, la grand-mère un peu fofolle qui a Alzheimer, l’ado qui parle avec un débit de mitraillette ou le maître-chien ex-militaire sous pression…"

Quelques critiques presse

Direct Matin par La rédaction

Récompensée par le prix spécial du jury au dernier festival du film de l’Alpe-d’Huez, cette comédie pleine de bons sentiments offre des rebondissements loufoques et des seconds rôles caricaturaux, mais hilarants (...).

Le Dauphiné Libéré par Jean Serroy

Kad Merad et Malik Bentalha composent ce duo qui a bien, de fait, humoristes qu’ils sont tous les deux, et plus doux-gentils que piquants-méchants, quelque air de ressemblance. Ce qui ne peut que susciter une sympathie bienveillante, avec en prime la touche d’émotion ripolinée d’un dénouement certes prévisible, mais qui intervient suffisamment vite pour qu’on ait finalement pris le plaisir de rire sans trop sentir le temps passer.

Closer par La Rédaction

Drôle et touchante, cette comédie réussie parlera à tous les parents. Et pas seulement à eux...

Le Parisien par La Rédaction

Coup de cœur du Festival de comédie de l’Alpe d’Huez, cette irrésistible course contre la montre à la peluche réalisée, mais sur un mode nettement moins décalé, par les auteurs du scénario des «Tuche», l’emporte haut-la-main dans la catégorie des répliques les plus drôles écrites pour le cinéma.

Voici par A. V.

Une comédie drôle et tendre.

Femme Actuelle par Sabrina Nadjar

Cette comédie enlevée, repose sur le charme certain de son duo de comédiens.

La Voix du Nord par Christophe Caron

Kad Merad, Malik Bentalha : deux générations de comiques dans une comédie rythmée mais un peu trop sage.

Le Figaro par La Rédaction

Malik Bentalha et Kad Merad susciteront juste la sympathie de leurs fans. «Par les créateurs des Tuche» vante l'affiche. Ceci explique cela.

Le Journal du Dimanche par E.M.

Avec une galerie de seconds rôles déjantés (David Salles en maître-chien, Guy Marchand), les situations loufoques s’enchaînent jusqu’au dénouement final émouvant.

L'Express par Antoine Le Fur

Ce "Doudou" reste un divertissement familial très honnête qui ne manquera pas d'amuser les petits comme les plus grands.

Les Fiches du Cinéma par Marine Quinchon

Les créateurs des "Tuche" passent à la réalisation avec cette comédie sympathique menée tambour battant par Kad Merad et Malik Bentalha, la nouvelle coqueluche du cinéma français. Le récit a tous les ingrédients pour séduire les ados comme leurs parents.