Les artistes invités en 2019

En partenariat avec la Service Environnement de la Communauté de Communes de Pays Charitois
nous avons invité deux artistes en résidence pendant les Conviviales 2019.

Afin de promouvoir la réutilisation de « déchets », leurs œuvres seront réalisées à base de matériaux de récupération.
Les festivaliers sont invités à y participer dans une ambiance créative et conviviale.

Les projets retenus par le jury

pour les Conviviales de Nannay 2016, le jury a retenu deux projets :

« Obscura Redeviva« 
De Erwan Sito

Il est des histoires que l’on aimerait voir réservées aux œuvres de fiction. Des situations ubuesques qui ne devraient avoir droit de cité que dans l’imagination débridée de quelques auteurs fantasques.

Et pourtant, il ne se passe pas une semaine sans que les nouvelles de ce monde rivalisent d’absurdité sur les agissements de l’homme. Pris dans la nasse d’une sape systématique de nos repères où la parole se vide de sens, le système mercantile nous enjoint à changer très vite et très souvent de géométrie, d’avis (et de téléphone…).

Puisqu’à de nombreux égards, ce monde marche sur la tête, OBSCURA REDEVIVA se propose de renverser le monde pour en mieux rechercher les fondations. Grâce à un système de Camera(s) Obscura, Nannay apparaîtra la tête en bas, la cime de ses arbres devenant, le temps de ces « CONVIVIALES » des piliers de l’image et par extension de nouveaux piliers du monde.

« Un Torrent en tourelle nivernais »
de Daniel jean Primeau

Mes fontaines en cascade verticales sont une allégorie de la vitalité et de l’environnement. Le parcours tortueux que je leur dessine dans des matières récupérées font de l’eau, élément de vie par excellence, une messagère des espoirs d’un futur viable.

En corrélation avec le patrimoine, le Torrent en tourelle de Nannay sera une célébration de la longue tradition de l’usage de l’eau et de son pouvoir hydraulique.

En aparté, la préoccupation environnementale de la salubrité de l’eau, de sa disponibilité, de son apport essentiel à la vie seront aussi au rendez-vous de la réflexion que veut susciter l’œuvre. Ne nous cachons pas : l’eau est souillée ,qu’allons-nous faire? La Bourgogne s’achemine-t-elle vers plus de sécheresse? S’il devait manquer d’eau à pomper dans le Torrent en tourelle, la fontaine n’en deviendrait que d’autant plus pertinente. Elle nous critiquerait alors de notre insouciance climatique qui nous éclabousse sèchement.

La résidence

Les artistes sont en résidence à Nannay du 16 au 31 août.

Comme les années précédentes, vous êtes les bienvenus pour assister, questionner, donner un coup de main, pendant la création de ces oeuvres.

Exposition dans la salle des fêtes

Peintures de « Hog »

« Mon nom d’artiste est HOG. Je suis né à Paris en 1973. Totalement autodidacte, j’ai peint en noir et blanc jusqu’à mes 38 ans. La couleur est venue par la suite , en raison de mon approche différente du monde et des gens. Je suis passionné par la théologie, l’ethnologie et l’anthropologie et donc de la philosophie. Mes principaux auteurs sont Bourdieu et Turkheim. Ma peinture est le reflet de ma vision du monde. Elle est composée d’éléments à la fois simples mais structurés. ( logo ) L’émotion visuelle ressentie devant mes tableaux ne doit pas être abîmée par la technique. La technique ne doit pas être un obstacle à l’émotion. Je veux que ceux qui regardent ma peinture aient une sensation, une émotion visuelle, c’est pour cela qu’il n’y a ni reflet, ni ombre portée ni perspective dans mes tableaux. Par contre, j’ai une exigence du “fini “ . J’ai le respect de ceux qui regardent mes peintures. C’est la phase de création qui m’intéresse le plus , j’éprouve du plaisir à peindre. Je veux transmettre ce plaisir de peindre sans que mes propres émotions ne transpercent à travers mon tableau. Je veux que celui qui achète mon tableau puisse lui aussi y mettre ses propres émotions sans qu’elles soient “polluées “ par les miennes. Je veux que chacun s’approprie ce qu’il veut y mettre. »

Image

Partager cette page