Mon inconnue – de Hugo Gélin

Samedi 1er Juin à 18h

Date de sortie 3 avril 2019 (1h 58min)

De Hugo Gélin

Avec François Civil, Joséphine Japy, Benjamin Lavernhe

Genre Comédie

Nationalités français, belge

Synopsis

Du jour au lendemain, Raphaël se retrouve plongé dans un monde où il n’a jamais rencontré Olivia, la femme de sa vie.

Comment va-t-il s’y prendre pour reconquérir sa femme, devenue une parfaite inconnue ?

Anecdotes

Note d'intention

Selon Hugo Gélin, les comédies romantiques françaises parviennent rarement à maintenir l'équilibre entre romance et comédie. Il espère avec Mon inconnue y être arrivé : "On souhaitait de la vraie comédie avec des situations et des dialogues drôles et modernes mais aussi du vrai romantisme sans cynisme ou vulgarité inutiles et qui ne sont finalement à mon avis qu’une mode éphémère. [...] Je voulais que le film touche autant les jeunes qui rêvent de tomber amoureux que les personnes plus âgées qui se souviennent de leur premier amour".

Prix et festivals

François Civil a obtenu le Prix d'interprétation masculine au Festival de l'Alpe d'Huez 2019 pour Mon inconnue.

D'inspiration anglo-saxonne

Hugo Gélin avait pour ambition de faire une comédie romantique à l'anglo-saxonne mais sans renier pour autant son identité française. Il s'est inspiré de films comme Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Il était temps, Her et La Vie est belle. Le nom du personnage de François Civil, Raphaël Ramisse, est d'ailleurs un clin d'oeil à Harold Ramis, réalisateur d'Un jour sans fin. "Ces films ont pour dénominateur commun de nous raconter des histoires dont la part fantastique est très réaliste. Ainsi, parler des choses les plus simples et les plus humaines qui soient prend une ampleur et une dimension particulièrement cinématographique. Le challenge était donc de faire adhérer le spectateur à cette part surnaturelle, de le surprendre et de l’entraîner plus loin…" explique Gélin.

Une longue gestation

Depuis quelques années déjà, Hugo Gélin avait l'idée d'écrire sur l'impact que peut avoir une rencontre (amicale, amoureuse ou professionnelle) sur nos vies. Sous l'impulsion de sa productrice Laetitia Galitzine, il s'était attelé à un premier traitement de l'histoire avec David Foenkinos mais cet essai ne s'inscrivait pas assez dans la réalité. Après son premier long, Comme des frères, le réalisateur nourrissait toujours l'envie de développer ce projet et s'est remis à l'écriture avec Benjamin Parent, retravaillant certaines idées initiales. Igor Gotesman, qui avait rencontré le metteur en scène sur la série Casting(s), s'est joint à l'aventure pour élaborer le scénario et les dialogues. Hugo Gélin avait une idée précise de la direction qu'il souhaitait donner à Une inconnue : "On a bossé de très nombreuses versions du scénario car on voulait un scénario aux dialogues ultra précis, aux situations de comédies fortes mais aussi aux sentiments assumés, sans jamais être niais".

Similitudes

À l'instar des précédents films d'Hugo Gélin, l'intrigue de Mon inconnue tourne autour d'un personnage féminin. Il y est aussi question d'un voyage : à travers le temps ici, tandis qu'il s'agit d'un périple à travers la France dans Comme des frères et à Londres pour Demain tout commence. Enfin, l'amitié est le pilier des 3 longs métrages, comme l'explique le réalisateur : "la question de l’amitié et de la rivalité est posée dans Comme des frères, dans Demain tout commence, l’équilibre du personnage interprété par Omar Sy repose sur l’amitié avec son meilleur ami, et dans Mon inconnue, on retrouve le code du sidekick des comédies romantiques".

La SF

Hugo Gélin a décidé d'intégrer un univers de science-fiction à l'intérieur de son film tout d'abord pour s'amuser avec l'attente du spectateur mais aussi parce qu'il s'agit du monde dans lequel évolue le personnage principal : "S’il existait, Raphaël Ramisse serait le nouvel auteur rassemblant les jeunes lecteurs du monde entier, comme ceux qui ont écrit Harry Potter, Les Animaux Fantastiques, Twilight ou les Marvel et DC Comics" commente le réalisateur. Loin d'être un artifice, cet élément permet aussi de connecter les personnages à l'histoire : "Il est toujours plus acceptable pour un auteur de science-fiction de croire à un événement fantastique dans sa propre vie…"

L'attention portée aux détails

Hugo Gélin a particulièrement soigné le visuel de son film en travaillant pour la première fois avec une directrice artistique qui a fédéré le travail du chef-op, de la chef-costumière et du chef décorateur : "C’était un vrai travail d’équipe qu’elle chapeautait et je suis très fier du résultat. Nous avions des centaines de photos références, de plans, de toiles, de peintures, de dessins, de pochettes d’albums pour nous inspirer. Nous avons créé ensemble la direction artistique du film de A à Z pendant de longs mois avant le tournage. Toutes les couleurs étaient pensées à l’avance pour qu’il y ait une harmonie dans l’image".

Seconde chance

François Civil avait passé des essais pour le premier film d'Hugo Gélin, Comme des frères, et s'est retrouvé lors de la dernière étape du casting face à... Pierre Niney, devenu depuis un ami.

Apprendre le piano

Pour les besoins du film, Joséphine Japy a appris le piano durant quatre mois à raison de 2h de cours par jour et 2 à 3h d'entraînement quotidien. L'actrice était ainsi capable de jouer certains morceaux une fois sur le plateau. Elle se souvient : "Dès que nous étions fixés sur le choix d’un morceau, nous commencions à réfléchir aux gestes, à la posture et aux émotions, puis je me mettais au piano et la coach me faisait mimer le positionnement des mains sur le clavier pour déterminer les zones du jeu. J’ai donc appris qu’à tel moment mes mains devaient être positionnées à tel endroit sur le clavier. Nous avons ensuite travaillé avec ma doublure jusqu’à devenir un peu le fantôme l’une de l’autre".

Quelques critiques presse

aVoir-aLire.com par Claudine Levanneur - Une comédie romantique pimentée d’un zeste de fantastique et servie par un trio de comédiens à la spontanéité rafraîchissante pour évoquer le jeu de l’amour et du hasard.

BIBA par Lili Yubari - Enfin un réalisateur français qui réussit le délicat cocktail anglo-saxon façon "Un jour sans fin": comédie romantique + fantastique !

Femme Actuelle par Amélie Cordonnier - Sur un ton souriant, cette fable amène des réflexions sur ce qui fait l'équilibre d'un couple : les sacrifices de l'un, les victoires de l'autre, la vraie nature du lien, la part du hasard...

LCI par Jérôme Vermelin - De ce point de départ vertigineux, le jeune réalisateur Hugo Gélin tire un amour de comédie romantique, à la fois burlesque et émouvante. La bonne surprise française du printemps.

Ouest France par Thierry Chèze - Un coup de foudre, un vrai.

Voici par A.V. - Une fantaisie qui fait un bien fou.

20 Minutes par Caroline Vié - L’alchimie indéniable entre les deux acteurs est un atout de plus pour "Mon inconnue", qui mérite de ne pas le rester.

CinemaTeaser par Renan Cros - Une drôle de comédie romantique, légère et profonde comme un futur classique.

Closer par La rédaction - En exploitant l'adage "et s’ils ne s’étaient jamais rencontrés", Hugo Gélin signe une comédie romantique drôle et tendre, très bien servie par François Civil et Joséphine Japy.

CNews par La rédaction - Cette comédie romantique se démarque par son ton à la fois léger et grave, et ses répliques percutantes.

Elle par Adèle Bréau - Bien fichue, cette rom com dans un Paris féerique fonctionne, notamment grâce à ses excellents acteurs.

Le Dauphiné Libéré par Jean Serroy - Une comédie qui joue la carte de la fantaisie et du fantastique avec bonheur, portée par un couple qui a la grâce, dans une double vie, doublement jubilatoire.

Le Journal du Dimanche par Barbara Théate - Le talentueux Hugo Gélin dépoussière la comédie romantique avec ce film original et rythmé où les grands sentiments flirtent avec l’humour potache tout en osant des incursions dans la science-fiction.

Le Nouvel Observateur par Nicolas Schaller - Charmant, bien mené, sans prétention, leur film a deux atouts majeurs : un second rôle ravageur (la bombe comique Benjamin Lavernhe, de la Comédie-Française, dans le rôle du meilleur pote) et la délicatesse faite actrice (Joséphine Japy).

Les Fiches du Cinéma par Astrid Jansen - Plaisir coupable ou pied de nez aux clichés de la comédie romantique ? Le film de Hugo Gélin, qui rend hommage à la culture pop française et à l’art américain du divertissement, est une réussite.

Première par Thierry Chèze - un film maîtrisé sans être corseté. Qui respecte tous les codes du genre tout en faisant entendre sa petite musique personnelle. Un vrai coup de foudre.

Télé 7 Jours par Julien Barcilon - Bienvenue dans la meilleure comédie romantique de ces dernières années.

Télé Loisirs par Thomas Colpaert - Hugo Gélin s’amuse des paradoxes temporels dans cette romance originale et très attachante. Héros de cette fable qui réchauffe les cœurs, François Civil et Joséphine Japy s’y révèlent charmants et craquants.

La Croix par Corinne Renou-Nativel - Tout est délicieux dans cette comédie mâtinée de romance et de fantastique : un scénario original, des dialogues ciselés, une belle image, une réalisation convaincante dans tous les registres qu’elle embrasse et des acteurs attachants qui maîtrisent à la perfection le tempo de l’humour.

L'Ecran Fantastique par Véronique Trouillet - une pure comédie à la fois drôle et émouvante mais surtout terriblement romantique.

Le Parisien par Catherine Balle - Sur un scénario très original, Hugo Gélin signe un film ultra-romantique, aux situations amusantes et aux dialogues bien écrits.

L'Express par Christophe Carrière - Le film se regarde sans déplaisir, joliment mis en scène, et surtout joué au cordeau par la valeur très en hausse et omniprésente du cinéma français, François Civil, la naturellement craquante Joséphine Japy, et le comme toujours impeccable Benjamin Lavernhe.

L'avis du projectionniste

Un joli film plein d'émotions. L'actrice principale a une beauté naturelle tout à fait bluffante et François Civil est formidable. Histoire d'amour, d'amitié et bonnes parties de rigolades. A voir!