Pourquoi tu souris ? – de Christine Paillard, Chad Chenouga

Vendredi 26 Juillet à 18h

1h 35min | Comédie de Christine Paillard, Chad Chenouga

Avec Jean-Pascal Zadi, Emmanuelle Devos, Raphaël Quenard

Synopsis
Wisi est en galère. Il débarque à Bordeaux dans l’espoir de trouver un boulot et croise la route de Marina, une humanitaire au grand cœur. Pour se faire héberger chez elle, il prétend être un sans-papier.
Un soir, il rencontre Jérôme, lui-même à la rue après le décès de sa mère. Malgré ses propos racistes et son étrange phobie de l’effort, Wisi accepte de le cacher pour une nuit chez Marina.
Mais flairant le bon plan, Jérôme est bien décidé à s’incruster. Surtout depuis qu’il a découvert la combine de Wisi pour amadouer Marina…

Anecdotes

Collaboration ancienne
Christine Paillard et Chad Chenouga se connaissent depuis de nombreuses années, puisqu’ils se sont rencontrés à la Classe Libre du cours Florent en tant qu’élèves, avant de finalement y donner des cours. En 2007, ils co-réalisent le documentaire Cash, consacré à un atelier d’improvisation organisé par Chad avec des sans-abris dans un centre d’hébergement à Nanterre. C’est le début d’une longue collaboration, puisqu’avant Pourquoi tu souris ?, Christine Paillard a co-écrit deux des films de Chad Chenouga : De toutes mes forces (2017) et Le Principal (2023). Avec Pourquoi tu souris ?, c’est la première fois que la scénariste passe derrière la caméra pour un long-métrage.

Blier Forever
En parallèle de sa casquette de réalisateur, Chad Chenouga est également acteur. Il interprète notamment le frère d’Angelina Jolie dans Un Coeur invaincu de Michael Winterbottom (2007) et fait également une apparition devant la caméra de Bertrand Blier dans son film Un,deux,trois soleil(1993). Il a ensuite réalisé un documentaire sous forme de triptyque pour la télévision "Blier,Leconte,Tavernier, 3 vies de cinéma" qu’il a co-écrit, une nouvelle fois, avec Christine Paillard.
Source d’inspiration
Les protagonistes de Pourquoi tu souris ? ont été directement inspirés par la prose "Les bons chiens" de Baudelaire, dans lequel il fait l’éloge des chiens errants, marginaux et abandonnés. Selon les réalisateurs, à l’image des canidés dont parlent le poète : "Nos trois personnages commencent dans la solitude, créent des liens dans l’adversité et s’épanouissent ensemble."

Un coup de foudre artistique
Sur les conseils de la production, Chad Chenouga et Christine Paillard ont rencontré Jean-Pascal Zadi alors qu’ils écrivaient seulement à la deuxième version du scénario. Malgré son meilleur espoir masculin aux Césars 2021 pour son film Tout Simplement Noir, les réalisateurs ont d’abord été un peu sceptiques car il était plus âgé que le rôle. Mais leur rencontre a été un véritable coup de foudre et chacun a pu donner des idées pour construire le personnage de Wisi.

Accent paternel
"L’idée que Wisi prenne l’accent ivoirien ne pouvait marcher que si cet accent était vraiment crédible." a déclaré Chad Chenouga. Et pour cause, Jean-Pascal Zadi a immédiatement convaincu les réalisateurs en imitant l’accent ivoirien de son père, qui octroie au personnage "une belle authenticité". Dans un souci permanent de réalisme, l’acteur a également enrichi les dialogues avec des expressions ivoiriennes, une forme d'hommage à ses origines.
Tournage dans le Sud-ouest
Le tournage a eu lieu à Bordeaux et à Agen durant l'hiver 2023. C'est la première fois que Chad Chenouga et Christine Paillard posent leur caméra dans le Lot-et-Garonne, dont le Conseil Départemental leur a octroyé une subvention de 50.000 €, pour un budget évalué à 2,5 millions d'euros, selon l'Hebdo Quidam.

Joli duo
Raphaël Quenard et Jean-Pascal Zadi signent avec ce film leurs retrouvailles, puisqu’ils avaient déjà travaillé ensemble sur le film Coupez ! de Michel Hazanavicius (2022) et sur des sketchs pour Canal +.

Scène glaçante
Jean-Pascal Zadi s’est pleinement impliqué pour son rôle de Wisi, quitte à donner de sa personne. Lors d’une scène au cours de laquelle il devait s’immerger dans une baignoire, le chauffe-eau est tombé en panne, comme l’explique Christine Paillard : "On tournait en février et il a passé la matinée aspergé d’eau glacée ! Mais il ne s’est pas dégonflé". Professionnel jusqu’au bout.

Combat de Césarisés !
Si les deux acteurs du film laissent transparaitre leur amitié, la complicité entre Emmanuelle Devos et Jean-Pascal Zadi est également palpable. Sur le tournage, pour plaisanter, ce dernier se vantait souvent à propos de son César du meilleur espoir masculin, obtenu en 2021 pour Tout simplement noir. Pour rentrer dans son jeu, la comédienne renchérissait en disant qu’elle en avait deux— pour Sur mes Lèvres de Jacques Audiard en 2002 et en 2010 pour À l’origine de Xavier Giannoli — et qu’il devait donc lui obéir ! Une entente entre les trois comédiens qui a servi leur jeu.

Caprices d’actrice
En marge du trio Zadi/ Quenard et Devos, Judith Magre apparaît dans quelques scènes, pour jouer Rita, une vieille dame bourgeoise et sans filtre. Une actrice que Jean-Pascal Zadi a pu rencontrer en amont du tournage, chez elle dans le quartier de l’Odéon, friand de ses anecdotes avec Boris Vian, dont elle a été la maîtresse. Une belle entente avec l’équipe du film, malgré deux exigences amusantes : être bien couverte lors de la scène du cimetière tournée en extérieur et ne pas lui rajouter des rides au maquillage !

Thèmes récurrents
Malgré son ton comique, le thème de la solitude face à l’adversité jalonne Pourquoi tu souris ?, auquel s’ajoute celui de la famille de coeur, celle qui transcende les liens du sang. C’est la raison pour laquelle, selon Chad Chenouga et Christine Paillard, ils n’ont pas souhaité "parasiter le film avec une histoire d’amour".

Premiers pas comiques
C’est la première fois que Chad Chenouga et Christine Paillard font une incursion dans la comédie pure, après les drames De toutes mes forces et Le Principal. Un exercice que le duo a visiblement apprécié, comme le raconte la réalisatrice : "Ça nous démangeait depuis longtemps. J’adore l’humour irrévérencieux, celui qui grince et qui chatouille, comme dans certaines comédies italiennes ou anglaises." avant de conclure : "On avait envie de ce mélange des genres. La comédie peut être ponctuée de moments plus durs et l’inverse est vrai aussi."

Quelques critiques presse

Dernières Nouvelles d'Alsace par Thibault Liessi - Sous ses atours de la gentille comédie sociale, Pourquoi tu souris ? redonne de la voix à l’entraide et au vivre-ensemble. Précieux, surtout en ce moment.

Elle par Françoise Delbecq - À n'en pas douter, le feel good movie de ce début d'été, léger, social et sympathique. On sait pourquoi on sourit.

Franceinfo Culture par Matteu Maestracci - Et si le duo Zadi-Quenard, composé de deux des comédiens les plus aimés et demandés du moment, est évidemment le point fort du film, il serait plus juste de parler du trio formé avec Emmanuelle Devos, toujours impeccable et décidément à l'aise dans tous les styles.

Le Dauphiné Libéré par Thibault Liessi - Sous ses atours de la gentille comédie sociale, Pourquoi tu souris ? redonne de la voix à l’entraide et au vivre-ensemble. Précieux, surtout en ce moment.

Le Parisien par Catherine Balle - Pourquoi tu souris ? a un joli fond et un grand cœur – comme Marina – et le duo Jean-Pascal Zadi-Raphaël Quenard ne manque ni de charisme ni de charme.

Ouest France par Pascale Vergereau - En célébrant l’amitié contre toute forme de racisme, cette comédie remonte le moral.

L'Obs par Xavier Leherpeur - Les quatre comédiens d’exception (dont l’immense Judith Magre) confèrent à cette comédie un rien sage le mordant manquant au scénario.

La Croix par Corinne Renou-Nativel - Avec sa compagne Christine Paillard, le cinéaste frappe fort avec cette première comédie autour d’un faux migrant et d’un chômeur allergique à tout effort.

Le Monde par V. Cau. - Exploitant à fond la formule du tandem antagoniste – marronnier de la comédie populaire –, Christine Paillard et Chad Chenouga ont pour atout deux acteurs bénéficiant d’un haut capital sympathie, rodés à l’humour et dont la puissance comique semble n’exiger aucun effort.

Les Inrockuptibles par Théo Ribeton - Le film arrive presque à nous réconcilier avec la notion généralement insupportable de “feel good movie” – sans doute justement parce qu’il ne fait nullement semblant d’aller bien, n’a aucune fausse joie à nous vendre, et dresse même le portrait d’une société française totalement dépressive et famélique.

Sud Ouest par Stéphane C. Jonathan - Une comédie au bal des imposteurs.

Télé Loisirs par C.C. - Portée par trois comédiens très complices, cette comédie réserve quelques moments de franches rigolades.

L'avis du projectionniste

Pourquoi tu souris, est une comédie sociale sur l'exclusion mais qui célèbre la joie de la solidarité et du partage.Ce film est à voir pour apprécier le talent des acteurs qui jouent de manière impeccable. C’est un film tendre, attachant, caustique mais pas méchant, et drôle !